Un souper de homard

Un souper de homard

Otilia Del Carmen Puiggros, une amie uruguayenne arrivée au Canada il y a 40 ans, a découvert le homard chez moi un vendredi soir de pause de la maîtrise en éducation qu’elle poursuivait à l’UQO. Après une carrière de 20 ans au sein d’OSBL, puis plus d’une décennie à l’ACDI, Otilia a finalement décroché cette maîtrise alors qu’elle est dans une soixantaine bien entamée. Par les temps qui courent, elle en est à la rédaction de son mémoire de doctorat. Parallèlement, elle est chargée de cours en développement international à l’UQO. Elle fait son « pèlerinage » annuel dans son Uruguay natale auprès de ses enfants et petits-enfants, mais elle revient toujours ici parce que, dit-elle, « on ne sort pas le Québec de la fille si facilement ».

À noter qu’Otilia est fière de dire qu’elle a 73 ans.

Photo de Michel Beauparlant