Bonne fête des Mères


Les trilles vont envahir nos sous-bois dans quelques jours.
Photo de Denise Côté

◊◊◊

Un trésor à la portée du cœur    

      Vivantes ou décédées, nos mamans sont bien présentes dans nos cœurs et leurs sages paroles refont souvent surface dans nos conversations.

      Notre appartenance à la Corpo nous permet de côtoyer un bassin particulier de belles mamans, grand-mamans et précieuses tantes qui forment une grande majorité des 750 membres de cette grande famille d’adoption. Elles dégagent une charge affective qui se ressent dans le groupe et qui agrémente notre vie sociale. Materner son entourage est un geste spontané chez ces chaleureuses membres, une bienveillance qui nous touche tous. Ces collègues enrichissent notre quotidien tout naturellement, avec spontanéité, en nous glissant un sourire, un regard compatissant, un compliment sur un détail personnel ici et un mot gentil quelques minutes plus tard.

      Mesdames, vous méritez notre reconnaissance qui ne s’exprime souvent que par le sourire que vous voyez instantanément poindre dans nos yeux.

      Alors que cette année 2020 vient proscrire les traditionnelles rencontres familiales, permettez aux membres et dirigeants de la Corpo de souligner l’apport magnifique de vous toutes, les mamans, au sein de notre belle communauté et de souhaiter à chacune une heureuse journée de fête des Mères.
                                                                             Un chaleureux merci, Denis Duguay

◊◊◊

Vœux de bonne fête des Mères par des membres de la Corpo

À Pierrette Massie, ma mère :  Merci à mon unique et belle Mom. Love you !                                                                                                                                    Line Lalonde xo

À noter : Pierrette Massie et Line Lalonde sont toutes deux membres de la Corpo.

◊◊◊

En hommage à ma mère Ghislaine, décédée le 15 mars dernier à l’âge de 92 ans.

piano de ma mère
les touches érodées
sous ses doigts fragiles

   Danielle Delorme

◊◊◊

À ma chère maman Henriette de 102 ans

Il y a très longtemps, vous deveniez mère pour la première fois. Cette joie s’est répétée à plusieurs reprises sur une période de vingt-quatre ans.

Vous êtes toujours intéressée à savoir ce qui se passe dans votre grande famille, surtout si on annonce qu’un autre bébé viendra s’ajouter  à la cinquième génération. 

Soyez heureuse en ce jour de la fête des Mères !

                                                              Gilles Bilodeau , le plus vieux de la descendance

◊◊◊

Une boîte à fleurs confectionnée par une petite-fille d’une de nos membres.
Voici une preuve évidente de notre influence sur nos enfants et petits-enfants.
Continuons de leur faire connaître, apprécier et goûter les belles choses de la vie.
Bravo aux Mamans et Grands-Mamans !

◊◊◊

“J’offre ce texte que je viens de recevoir du jeune adolescent que j’avais accueilli en famille d’accueil en 1977, même si j’étais sans conjoint.  Après toutes ces années, je suis émue chaque fois qu’il m’envoie de beaux mots.  Oui, ça a valu la peine de le garder chez moi pendant trois ans, soit de 14 à 17 ans.”

 Carol Goulet

 

◊◊◊

Un poème offert par Gerry (10 ans) à sa mère Paulette Collins. Bien que la carte date de 1979, la relire lors de la fête des Mères fait resurgir le même bonheur année après année.

À noter : Paulette Collins a contribué de nombreuses photos au site de la Corpo.

◊◊◊

Mon enfant, un enregistrement de Pierre-André Rolland

« Ma chanson s’intitule Mon enfant. La version originale, Day is done, fut composée par Peter Yarrow, membre du groupe Peter Paul and Mary, et fut enregistrée en 1969. Elle parut alors que beaucoup d’artistes manifestaient contre la guerre du Viêtnam. Selon Peter Yarrow, la chanson se voulait un acte d’espérance en la jeunesse qui nous mènerait vers un monde meilleur.

La même année, la version française, un texte de Boris Bergman, fut enregistrée par Nana Mouskouri.

Quelle que soit l’époque, nous souhaitons toujours, surtout les mamans, que nos enfants grandissent dans un monde meilleur. »

◊◊◊

Aux mères-amies

UNE  MÈRE  …  C’ KWA…
D’ABORD  UN  OCÉAN,  SOUMIS  À  TOUTES  ÉPREUVES
UN  SOLEIL  RÉCHAUFFANT   À  TOUS  LES  JOURS
UN  ESPACE   GRAND  POUR  NOUS  ACCUEILLIR
UN  CŒUR  QUI  BAT  SANS  SE  FAIRE  ENTENDRE
UNE  ÂME  GÉNÉREUSE  QUI  PARTAGE  SON  AMOUR
UN  ŒIL QUI  LARMOIE   QUAND  ON  L’IRRITE
UN  SOURIRE  QUI  PARDONNE  TOUTE  OFFENSE
Quoi  d’autre  !            à vous de compléter …

Georges Samné, membre de la Corpo

◊◊◊

Un beau bouquet de jacinthes et de tulipes offert par Denise Côté à toutes les mamans et grand-mamans de la Cabane en bois rond.