Message du 3 mai

Nous vivons au rythme des points de presse et du rappel des consignes prodiguées par nos dirigeants. Le virus prend énormément de place dans la société. Confinés dans notre demeure, nous suivons ce qui se passe dans le monde. Les médias regorgent d’histoires bouleversantes. La planète navigue dans l’inconnu.

Des expériences à raconter

Ce chaos sanitaire a cependant le bienfait d’éveiller la créativité. Aujourd’hui, des membres de la Corpo nous parlent de leur vie de confinés : Gérard Laurin essaie d’attirer des mésanges dans une belle mangeoire qu’il a confectionnée ; Hélène Larouche fête de façon virtuelle l’anniversaire de leur fils, et Claire Desjardins nous raconte qu’elle ne veut surtout pas être terrassée par ce vilain virus. Ces récits figurent au bas de la page d’accueil du site de la Corpo.

Signes du printemps

Louise Paradis, écrivaine et artiste en art visuel que les membres du Groupe d’appréciation de l’art connaissent comme conférencière, présente un hommage à nos oiseaux. Elle s’est laissée inspirer par le merle qui vient faire sa toilette dans la baignoire pour les oiseaux.