Mon lieu d’enfance

Une contribution de Claire Desjardins

Comment oublier le vaste paysage de mon enfance entre mer et montagne à Saint-André de Kamouraska!  Je crois même qu’il a été à l’origine de mes élans poétiques.   Que ce soit par le grand vent du large, l’odeur du varech, les couleurs changeantes de l’eau, les champs de blé ou d’herbes vertes, les cordes de bois près du ruisseau, les escarpements du terrain, mille images colorent mon souvenir. 

Un jour du mois d’août, ma sœur et moi allons cueillir des bleuets sur la montagne.  Voilà que ma sœur trébuche, sa cheville est  tordue et enfle à vue d’œil.  Quel retour pénible à la maison ce fut!  Il faut emprunter d’abord une échelle, puis un sentier abrupt, traverser des champs en pente.  Je tenais serrés contre moi les seaux de bleuets tout en aidant ma sœur qui clopinait.  Ce fut notre dernière escapade de l’été, nous allions enseigner à la rentrée en septembre, elle à Montréal, moi à Beaupré.

Commentaire

Si vous désirez envoyer un commentaire à Claire Desjardins, faites-nous-en part en répondant à ce courriel et nous le lui transmettrons.